Carlos ROQUÉ ALSINA est né le 19 février 1941 à Buenos Aires (Argentine) où il commence dès son enfance ses études de piano. Il travaille par la suite avec Theodor Fuchs l’écriture, l’analyse et l’interprétation musicale.
A partir de l’âge de 6 ans, il mène une carrière de pianiste, donnant de nombreux récitals d’abord en Amérique Latine, puis en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis et au Canada. Il joue également en soliste sous la direction d’Otto Klemperer, Jasha Horenstein, Manuel Rosenthal, Michel Tabachnik, Ernest Bour, Gilbert Amy, Semyon Bychkov…

Il participe activement en tant que pianiste et compositeur aux programmes de diverses institutions musicales et artistiques : tout d’abord « Nueva Música » à Buenos Aires de 1959 à 1964, puis « Artists-in-Residence » à Berlin de 1964 à 1966, qui lui permit de travailler avec Luciano Berio, et enfin, de 1967 à 1969 « The Center of the Creative and Performing Arts » dans l’état de New York au sein de l’Université de Buffalo. Il devient durant l’année 1966 assistant de Bruno Maderna à la Deutsche Oper Berlin. En 1971 Il reçoit le prix «Guggenheim» (New York) pour ses œuvres «Überwindung» et «Schichten».
En 1972, après huit années passées majoritairement en Allemagne, il s’installe en France.

Il est cofondateur du groupe d’improvisation «New Phonic Art» (avec Michel Portal, Vinko Globokar et Jean-Pierre Drouet), qui l’amène à effectuer de multiples tournées internationales.
Depuis 1978 il se consacre parallèlement à l’enseignement et donne aussi des cours en tant que professeur invité dans plusieurs institutions européennes. Souvent jury de concours internationaux, Carlos Roqué Alsina fut aussi professeur de la classe de piano au CNSM de Lyon pendant neuf ans.
Il a écrit jusqu’à présent plus de 120 œuvres, la majorité étant des commandes émanant d’institutions musicales de divers pays. Son catalogue comporte plusieurs œuvres pour instruments solo, ainsi que pour la musique de chambre, la musique éléctroacoustique, pour ensemble instrumental, orchestre de chambre et grand orchestre, jouées dans la plupart des festivals internationaux de musique contemporaine. (Berlin, Hambourg, Darmstadt, Donaueschingen, Tanglewood, Buffalo, New-York, Venise, Rome, Vienne, Amsterdam, Bruxelles, La Haye, Saarbrücken, Buenos Aires, Caracas, Paris, Royan, Metz, Lille, Aix-en-Provence…)
Sa Deuxième symphonie a été notamment commandée à l’occasion de ses 50 ans par l’Orchestre de Paris.
Pour honorer ses 60 ans et sa contribution à la vie musicale française, il a reçu en 2001 une commande spéciale du Ministre de la Culture (« Phares et Rayonnements» pour ensemble et traitement électroacoustique en temps réel).
En novembre 2004 l’Académie des Beaux-Arts (Institut de France) lui décerne le Prix de Composition Paul-Louis Weiller pour l’ensemble de son œuvre.
En février 2017 la Regia Accademia Filarmonica de Bologne le nomme Membre d’Honneur pour l’ensemble de son parcours artistique.
Carlos Roqué Alsina est nommé en 1986 Officier dans l’Ordre National des Arts et Lettres.